Aller au contenu principal

Les 34 questions importantes dans un entretien d'embauche

Les 34 questions importantes dans un entretien d'embauche

les 34 questions importants dans un entretien d'embauche


Afin d’assister les chercheurs d’emploi dans leur quête, nous vous détaillons dans cet article, les questions les plus importantes des recruteurs, à préparer avant tout entretien d’embauche :

 

  • Parler de soi-même et de son job de rêve :

Il faut se concentrer sur ce qu’on a accompli professionnellement, en évitant le côté personnel et en ce qui concerne le job, ne pas répondre précisément, mais simplement en employant des expressions d’ordre général.

  • Les raisons ayant causées le départ du précédent poste :

Il faut rester dans le mode constructif, positif en insistant sur son côté ambitieux et sa quête de nouveaux horizons.

  • Faiblesses et points forts :

Contrairement à ce qu’on pense, certains défauts sont positifs devant un recruteur comme l’ambition, le fort caractère, impatience ou gourmandise !

Pour les points forts, il faut être préparé au préalable en avançant des exemples concrets attisant de ses qualités.

  • Activités de l’entreprise qui recrute : 

Une question qui revient souvent, donc c’est essentiel de se documenter sur l’entreprise avec laquelle on a rendez-vous !

  • Pourquoi l’entreprise devrait-elle vous embaucher ?

Il y a des critères plus convaincants que d’autres auprès des recruteurs, notamment : motivation, bonne référence, diplôme et expérience adéquate mais aussi le salaire réaliste.

  • Êtes-vous quelqu’un qui a de la réussite ?

Oui ! Dans ce contexte, il faut parler de la réussite personnelle et professionnelle !

  • Expliquer sa longue période sans emploi ?

Il faut pouvoir se justifier en mettant en avant surtout ses autres activités ou alors via des motifs personnels ou familiaux.

  • L’avis des collègues :

Étroitement liée au questionnement sur les qualités, il suffit de reprendre les dires de ses collègues !

  • Estimation du temps de travail pour l’entreprise :

Il faut utiliser des réponses plutôt de grande diplomatie !

  • Question sur la surqualification :

C’est plus convainquant de montrer avec assurance que l’on a juste ce qu’il faut de qualités !

  • Décrire son style de management : 

Valoriser la communication avec ses collaborateurs et fournir des exemples concrets est indispensable dans la réponse.

  • Le travail d’équipe : 

Mettre à l’avant les avantages du travail d’équipe et sa manière de gérer en groupe de travail.

  • Philosophie au travail :

Impératif ! Ne pas répondre par un adjectif à cette question mais parler simplement de ses valeurs au travail et de son apport énergétique au sein de l’équipe.

  • Sa position préférée dans une équipe de travail :

Faire comprendre votre aptitude d’adaptation au recruteur !

  • Qu’est-ce qui peut agacer chez ses collègues ?

Il faut encore une fois montrer sa capacité à s’adapter et à trouver un terrain d’entente avec tout le monde.

  • Pourquoi pensez-vous être fait pour ce poste ?

Mettre en premier plan ses compétences et son expérience dans la gérance de situations particulières comme une crise.

  • Critère de motivation : salaire ou missions du poste ?

Ici, il est important de ne pas détailler, juste mentionner l’importance des deux !

  • Avis de son ancien manager :

Montrer une lettre de recommandation est intéressant ou alors faire part de ses points forts lors de son ancien poste.

  • Travail sous pression :

Question piège ! Illustrer ses propos par des exemples de situations critiques dans lesquelles on a excellé.

  • Compenser le manque d’expérience :

Il vaut mieux mettre en avant les acquis reçu au cours de son cursus scolaire et universitaire.

  • Motivation pour le poste :

Insister sur les projets et les thèmes abordés dans le travail.

  • Quand penserez-vous avoir réussi à ce poste ?

Idéalement, c’est quand les objectifs fixés seront atteints !

  • Si on est prêt à faire passer les intérêts de l’entreprise avant les siens :

Toujours Oui !  En insistant sur son potentiel d’implication.

  • Les qualités attendues d’un manager :

L’idéal c’est simplement d’énumérer des qualités générales.

  • Où vous voyez-vous dans cinq ans ?

Pertinence et accord avec la ligne de son CV sont recommandés.

  • Qu’avez-vous appris de vos erreurs passées ?

Parler plutôt des erreurs importantes et des leçons retenues.

  • Le profil recherché pour le poste en question :

Faire à la fois un descriptif du poste et de ses propres compétences.

  • Attentes du poste :

Jouer le rôle et se projeter dans le poste sont essentiel.

  • Des questions ?

Préparer à l’avance sa liste de question afin de montrer sa décision.

  • Critères de réussite dans le poste  

Insister que l’on a les compétences nécessaires pour le travail en question.

  • Avis sur la dernière entreprise pour laquelle on a travaillé :

Se pencher sur les points positifs uniquement pour répondre !

  • Manière de gérer la critique :

Insister sur le fait que la critique est nécessaire pour avancer !