Aller au contenu principal

Le Top 3 des pires erreurs en entretien d’embauche

Le Top 3 des pires erreurs en entretien d’embauche

Le Top 3 des pires erreurs en entretien d’embauche


Lors de l’élaboration de son étude « The way in », le réseau social professionnel Linkedln a interrogé dernièrement plus de 14 000 recruteurs concernant les erreurs et les maladresses qu’un chercheur d’emploi doit absolument éviter pendant un entretien d’embauche. Voici un résumé en 3 points importants de ces différentes erreurs :
 

1. Se présenter en retard, sans faire des excuses :


Un petit retard peut arriver à tout le monde même dans un jour important comme celui d’un entretien, suite par exemple à un blocage dans les moyens de transport, de l’embouteillage ou autre chose. Seulement, quelle que soit la raison, il est absolument primordial de présenter des excuses. C’est ce qu’attendent la majorité des recruteurs de votre part !

Il faut savoir par ailleurs que pour plus de 55% des recruteurs un candidat qui ne présente pas des excuses pour un retard qu’il a commis en se présentant à l’entretien sera obligatoirement mis à l’écart et rejeté. Pensez-y ! Quelques mots peuvent tout faire basculer en votre faveur !

Il y a mieux, prévenir en cas de retard potentiel qui pourrait survenir : il vaut mieux, si on est quasiment sûr d’avoir du retard, d’appeler l’équipe de l’entretien ou même leur envoyer un message (ou un mail) pour leur faire part de ce retard susceptible d’arriver.
 

2. S’improviser un parcours professionnel:


Beaucoup de candidats pensent qu’en gonflant leur CV par des expériences fictives, ils seraient plus aptes à impressionner leurs embaucheurs à travers plus de matière à étaler et un parcours long.

Seulement, il faut garder en tête que cela est facilement décelable de la part du recruteur au moment de l’entretien, car ce dernier pourra remonter aux entreprises et organismes détaillés sur le CV en les recontactant. Ceci induit donc que le responsable va vite s’apercevoir du mensonge émis ce qui vaudra une très mauvaise impression sur le candidat et une élimination certaine de son profil, et ce pour plus de 43% des recruteurs. Ils estiment, en effet, que l’honnêteté est une qualité très importante chez tout candidat.

Il y a d’autres moyens d’impressionner le recruteur plutôt que de le tromper, notamment de bien exploiter l’expérience dont vous avez bénéficié en étalant ce qu’elle vous a apporté de positif en particulier en termes de compétences acquises. Ceci vous fera passer pour une personne mature, capable d’analyser son parcours professionnel avec pertinence tout en ayant le recul nécessaire pour juger de son savoir-faire.
 

3. Délaisser son aspect et image :


Ceci est à éviter absolument car la première image que le recruteur va se faire de vous pendant l’entretien est souvent déterminante pour la suite. Elle aura son impact sur la décision de retenir ou pas votre candidature. On exige de vous en premier lieu, une tenue correcte et une apparence soignée avec une attitude irréprochable car 34% des recruteurs considèrent inacceptables les tenues non professionnelles et les comportements impertinents.

Sont donc à éviter les tenues et les attitudes décontractées ! Gardez votre téléphone en poche et éviter de le consulter, écoutez vos interlocuteurs avec intérêt et exprimez-vous de manière fluide et claire.

Ainsi, une bonne préparation de l’entretien inclus d’éviter ces trois erreurs impardonnables ! Pensez-y !